Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de:  azizsalaheddine@hotmail.com

Mazagan Beach Resort:Kerzner: «Mon métier, faire rêver les gens»

30 Octobre 2009 , Rédigé par saladin Publié dans #Actualités

Mazagan Beach Resort
http://www.leconomiste.com/
Kerzner: «Mon métier, faire rêver les gens»
 
· La station balnéaire affiche complet

· Capitaliser sur les notoriétés de Marrakech et Casablanca


· «La volonté politique facilite le business»


Le 25 juin 2007, Driss Jettou, alors Premier ministre, donnait le coup d’envoi des travaux de la station Mazagan Beach Resort. Et le 31 octobre 2009, Mohamed Boussaïd, ministre du département du Tourisme, présidera la cérémonie d’inauguration de la première tranche de cette station, située entre El Jadida et Azemmour. Le projet a nécessité un investissement de 3,1 milliards de DH, hors immobilier résidentiel.

- L’Economiste: Vous avez l’air satisfait. Le projet Mazagan a été bouclé dans les temps et déjà on lui prédit un grand succès…

- Sol Kerzner: Tout à fait. Et c’est un grand soulagement pour ceux qui ont travaillé sur le projet. C’est un succès sur tous les plans. De par sa conception de véritable resort, associant le golf en développement au Maroc, l’hôtellerie de luxe et le loisir. De plus, les équipes du groupe ont l’ambition d’en faire la première destination touristique du Royaume…

- C’est tout de même un défi que de commercialiser une destination jusqu’ici peu connue du monde du voyage...

- Justement, c’est là où réside le challenge. Car bien des destinations avant Mazagan, aujourd’hui de premier plan, étaient carrément inexistantes. Mais la combinaison d’une volonté politique dont ont fait montre les autorités marocaines, en investissant lourdement dans les infrastructures aéroportuaires et routières, et la passion des équipes de Kerzner International, permettront de gagner ce pari. Et si cela peut vous rassurer, je réussis toujours ce que j’entreprends.

7 kilomètres de plage


- Mazagan ne risque-t-elle pas d’être à l’ombre de Marrakech et Casablanca?

- Bien au contraire, nous capitalisons sur ces deux destinations d’affaires pour Casablanca et de loisirs pour Marrakech pour mieux positionner notre offre, qui est unique dans la sous-région. Mon métier est de faire rêver les gens, de les faire voyager, leur offrir des lieux qui les surprennent et les émeuvent. Le slogan dans nos établissements est «Emerveiller le client», et ce n’est pas un vain mot. Les 7 kilomètres de plage de sable fin, le lagon artificiel, les 8 restaurants proposant toutes les cuisines du monde, le casino, le décor alliant luxe, confort, modernité et tradition, le golf de 18 trous logé au milieu des dunes, n’ont pas été imaginés sur un coup de dé.
Ce complexe de 250 hectares et son hôtel de 500 chambres ont été calibrés pour attirer de riches clients d’Europe, d’Amérique et du Moyen-Orient. A l’international, on vend la destination via les aéroports de Casablanca et de Marrakech, qui se trouvent respectivement à 45 minutes et deux heures. La preuve que cette destination est bien vendable, elle affiche complet depuis son ouverture commerciale, le 2 octobre dernier.


Impulsion


Pour l’inauguration, toute la famille Kerzner a fait le voyage dont Heather, sa femme (ex-mannequin américain) et ses enfants. Des stars mondiales sont également annoncées. Pour Sol Kerzner, président de Kerzner International, Mazagan Beach Resort, qui a bénéficié de la coopération entre les divers intervenants pour la réalisation de ce projet d’envergure (ndlr: le tour de table est formé de Kerzner International Development Limited, Somed, CDG et Mamda et la Mutuelle centrale marocaine d’assurance), donnera une forte impulsion au tourisme national. Le défi que veut relever Kerzner en mémoire de son fils Butch (mort dans un accident de voiture en 2006) qui avait imaginé le palace de Mazagan Beach Resort.


Propos recueillis par

Bachir THIAM

 
Envoyer à un amiImprimer cet article Mazagan Beach Resort Inauguration officielle ce samedi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article