Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de:  azizsalaheddine@hotmail.com

Circuit culturel à El Jadida en hommage à Saint-Exupéry

13 Août 2010 , Rédigé par saladin Publié dans #Histoire et socièté

 

Envoyer à un amiImprimer cet article Parution: Zizouna, l’histoire d’une prostituée pas comme les autres      
Circuit culturel à El Jadida en hommage à Saint-Exupéry
 
· Objectif, favoriser un tourisme culturel dans la région

· Un livre vient de paraître sur les «chroniques secrètes» de la ville


Un circuit culturel et touristique sur les traces d’Antoine de Saint-Exupéry est prévu à El Jadida à la mémoire de ce grand écrivain et pour participer au développement du tourisme culturel au Maroc. L’initiative revient à Mustapha Jmahri, auteur d’un ouvrage paru en juin dernier, «Chroniques secrètes sur Mazagan-El Jadida». Ce journaliste de formation et attaché de presse depuis une vingtaine d’années est d’ailleurs à la recherche d’associations ou d’opérateurs qui pourraient l’aider à mettre en pratique son projet. La Société pour l’Oeuvre et la Mémoire d’Antoine de Saint-Exupéry en France a trouvé son idée bonne et accordé à l’écrivain à titre gracieux l’autorisation de mettre en place ce circuit en souvenir de la visite d’Antoine de Saint-Exupéry au caïd Tounsi à la forteresse de Boulaouane. «Le circuit sera réalisé conformément au tracé figurant dans le livre, qui part de la forteresse portugaise sur la côte atlantique et rejoint la forteresse de Boulaouane sur les méandres du fleuve Oum-Erbia avec un détour par Dar-caïd Tounsi», indique Jmahri.
Sous le titre «Sur les traces de Saint-Exupéry dans les Doukkala: le circuit Citadelle», l’auteur a mis à jour cet épisode méconnu de la vie de l’écrivain-pilote au Maroc, sa visite en 1927 à la kasbah de Boulaouane et sa rencontre avec caïd Tounsi, chef de la tribu des Aoûnate. C’est à partir de cette visite que naîtra un texte inachevé «Citadelle» qui ne sera publié qu’en 1948, après la disparition du pilote en Méditerranée.
Dans «Chroniques secrètes sur Mazagan-El Jadida», Mustapha Jmahri traite des dossiers confidentiels, époussette les archives, collecte des témoignages et enquête sur le terrain pour dévoiler des faits méconnus et des événements oubliés survenus à Mazagan-El Jadida de 1850 à 1950.
Au total, vingt-deux chroniques secrètes composent son nouveau livre, qui a nécessité deux années de travail et de recherches. L’auteur suggère de tirer profit de ces chroniques sous forme de partenariats, de célébration d’événements, de rencontres culturelles et de circuits touristiques. Outre l’organisation d’un circuit touristique sur les traces de Saint-Exupéry, il propose la commémoration du souvenir de l’écrivaine suisse Grethe Auer, née en Autriche et décédée en Allemagne, laquelle a vécu à Mazagan de 1898 à 1904, la tenue d’une journée annuelle des philatélistes au siège de la poste principale d’El Jadida, ville qui a créé le premier service postal privé au Maroc. Il recommande aussi de relancer le projet du musée historique à Mazagan initié par l’archéologue Evin Paul-Antoine en 1940. Dans le cadre de la série «Les cahiers d’El Jadida», Mustapha Jmahri a à son actif plusieurs titres. «Les consulats étrangers à El Jadida», «La cité de Mazagan» et «Paroles de Mazaganais» en sont quelques-uns. Son objectif, faire connaître El Jadida comme ville tolérante et cosmopolite.

N. B.
 
Envoyer à un amiImprimer cet article Parution: Zizouna, l’histoire d’une prostituée pas comme les autres      


© 2001 L'économiste - Réalisation : Lnet Multimedia

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article