Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de:  azizsalaheddine@hotmail.com

El Jadida : Une bonne récolte de betterave à sucre en perspective

21 Avril 2009 , Rédigé par saladin Publié dans #Doukkala-Sidi bennour-...

Les superficies semées ont atteint 18.906 ha cette année

· Assurer 14.000 tonnes par jour à l’usine de Sidi Bennour

Toutes les conditions ont été favorables pour une bonne récolte de la betterave à sucre durant cette campagne agricole 2008/2009. La superficie semée a atteint 18.906 ha dont 1.541 ha en pompage privé, indique-t-on auprès de l’Office régional de mise en valeur agricole de Doukkala-Abda (Ormvad).
Les réalisations de cette campagne ont été beaucoup plus précoces que celles de la saison précédente. En effet, 97% de la superficie a été semée avant le mois de décembre. Actuellement, l’état de la culture de la betterave à sucre est bon dans l’ensemble. Et ce, suite aux conditions climatiques favorables enregistrées cette année et aussi grâce aux travaux d’entretien de la culture effectués par les agriculteurs. Ces derniers ont été encadrés par des techniciens délégués par le Comité technique régional de betterave (CTRB) des Doukkala (approvisionnement, programmation, suivi…)
Les stades de la culture de la betterave à sucre diffèrent selon la période des semis. Ils varient du stade 14 feuilles à plus de 40 feuilles (c’est ce qui est appelé « tubérisation »). Dans l’ensemble, les agriculteurs ont réalisé dans de bonnes conditions les opérations de binage, de désherbage et d’apport d’engrais de couverture sur la majorité des parcelles, est-il précisé par l’Office.
L’état phytosanitaire actuel de la plante est dans l’ensemble très satisfaisant. Cependant, des attaques du cléone ont été signalées au niveau de Zemamra et de la région de Gharbia. Des mesures de lutte contre cet insecte ont été déclenchées.
Le CTRB a organisé un chantier de traitement collectif, est-il déclaré à l’Ormvad. Plusieurs journées d’information sur l’entretien de la betterave à sucre ont été également organisées au profit des agriculteurs et des techniciens.
Parallèlement, des premières mesures ont été prises pour la préparation de la campagne d’arrachage. C’est ainsi que des prélèvements d’échantillons ont été effectués, lundi dernier, pour l’évaluation de l’état de croissance de la plante au niveau des premières zones des semis. La réfection des pistes est également prévue pour faciliter le passage des véhicules devant acheminer la production vers l’usine.
Une commission provinciale se tiendra durant la 2e quinzaine du mois d’avril pour arrêter précisément les mesures nécessaires pour la gestion de l’opération d’arrachage.
Les membres détermineront la date de démarrage des récoltes ainsi que la bonification à accorder aux agriculteurs concernés par l’arrachage précoce. Ils s’occuperont également des questions relatives à l’entretien des pistes, à la gestion de l’irrigation et au transport de la production.
Pour sa part, la direction de l’usine sucrière Cosumar de Sidi Bennour est très optimiste cette année. Grâce à l’apport pluviométrique, les rendements seront supérieurs à 55 tonnes à l’hectare, estime Abdelaadim Berramou, directeur des sucreries des Doukkala. La sucrerie entamera le traitement des premiers arrivages entre les 20 et 25 avril. Le démarrage de l’unité de Sidi Bennour assure de l’emploi direct et indirect à des milliers de personnes. L’année dernière, 360 camions ont assuré le transit de la betterave des champs vers la sucrerie. Chaque camion emploie 5 personnes en plus de celles travaillant dans les plantations. L’usine nécessite un approvisionnement régulier de 14.000 tonnes par jour. L’activité économique chez les différents commerces monte en puissance à Sidi Bennour durant la campagne d’arrachage.

Certification

Les sucreries des Doukkala viennent d’obtenir la certification du système de management intégré de la qualité, de l’environnement, de la santé et de la sécurité au travail, indique Abdelaadim Berramou, directeur du site. Ce dernier a reçu le diplôme des mains d’Ahmed Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, lors de la journée qualité organisée par ce département à Rabat.

Mohamed RAMDANI - L’économiste

/www.rusibis.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article